Quelle est la différence entre le café Arabica et Robusta

Voici un sujet sur les fondements absolus du café : qu’est-ce que le café arabica ? En quoi est-il différent du café robusta ?

Notre billet d’aujourd’hui va horrifier nos lecteurs les plus avancés par sa banalité, mais il sera probablement utile pour ceux qui s’approchent du monde du café.

Depuis des années, la publicité nous remplit du concept de 100% Arabica comme étant le meilleur café du monde. Mais qu’est-ce que c’est que cet Arabica ? Et si le café n’était pas de l’arabica, qu’est-ce que ce serait ? Le café est en fait divisé en centaines d’espèces, mais les espèces d’arabica (Coffea arabica) et de robusta (Coffea canephora) sont celles qui sont généralement utilisées pour composer les mélanges que nous apprécions à la maison.

Comparatif entre le café Arabica et Robusta

  • Altitude de culture : L’arabica pousse à plus de 600 mètres de hauteur et jusqu’à 2000 mètres, tandis que le robusta pousse en dessous de 1000 mètres et jusqu’au niveau de la mer.
  • Forme du grain : Le haricot robusta a une forme arrondie, tandis que le haricot arabica a une forme plus ovale.
  • Nombre de chromosomes : L’Arabica a 44 chromosomes, tandis que le Robusta en a 22.
  • La teneur en caféine, en sucres et en huiles : Dans le cas de l’arabica, elle varie de 1,2 à 1,7 % de caféine, tandis que dans le cas du robusta, elle varie de 1,6 à 3,2 %. Quant aux huiles, l’arabica en contient 18%, soit deux fois plus que le robusta.
  • La différence en sucres est toujours significative : 8% pour l’arabica et 5% pour le robusta).
  • Goût : L’arabica a une plus grande richesse et complexité aromatique et libère une plus grande variété de parfums. Le robusta a plus de corps et de caractère et favorise l’onctuosité.

Sans avoir à cataloguer le robusta comme mauvais et l’arabica comme bon, il faut dire que l’arabica est capable d’ajouter de l’arôme, de l’arrière-goût, du parfum à l’expresso, le robusta est capable d’ajouter du corps et de la force à notre tasse. Nous n’énumérons pas les autres caractéristiques car il est plus important de souligner comment l’Arabica et le Robusta se distinguent tour à tour par des centaines de variantes ayant leurs propres caractéristiques spécifiques.

Après avoir dit ces deux banalités absolues (les experts m’excuseront), essayons de rendre les choses un peu plus simples. L’arabica (comme le robusta) est à son tour divisé en centaines de types différents. Altura, Maragogype, Bourbon, Santos, Antigua, Supremo, Limu, Sidamo, Tournon et bien d’autres. Ce sont tous des noms de différents types de café, tous arabicas mais tous différents en goût, en arôme et en caractéristiques. C’est pourquoi un 100% Arabica est défini comme un mélange, car il mélange différents types d’Arabica. Ce que sont ces arabicas, puisqu’en il n’est pas obligatoire (mais même pas suggéré) d’écrire de quels arabicas le mélange est composé, et c’est dommage, car dire 100% arabica, c’est comme dire 100% vin rouge, sans avoir besoin de distinguer les vins.

Certains Arabicas peuvent en effet être (surtout dans le deuxième choix) très bon marché à 2/3 € le kilo, alors que d’autres cafés, comme les Ethiopiens, les Jamaïcains ou le fameux Kopi Luwak, qui peuvent dépasser même les cent euros le kilo.

Après tout, c’est une question de goût personnel, alors pourquoi ne pas commencer un voyage chez votre torrefacteur à la recherche de goûts différents et surtout de qualité réelle ?

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire